L'océan, un grand cocktail de substances toxiques...

Les océans, cette immense étendue bleue qui caractérise la Terre, se transforment chaque jour un peu plus en dépotoir planétaire. Sacs plastiques, pesticides et autres : la plupart des déchets produits sur la terre ferme aboutit tôt ou tard dans la mer. 

Il y a des années, j'étais "fière" de trier mes déchets. Mais un jour, je me suis quand même posé la question : si un jour les eboueurs ne passaient plus... Je triais sans penser à l'après... Comme si tout disparaissait par enchantement...

Vous allez voir que la magie a ses limites, et que ça devient davantage un cauchemar...

PLASTIQUE

Il est temps de se remettre en question face à nos habitudes envers le plastique. Voici un reportage sur la prise en charge des déchets concernant le plastique et nos capacités à le recycler. La claque commence ici ! 

Certains vont vous dire que dans l'eau du robinet, se trouve des molécules (oestrogènes, paracétamol...), c'est vrai, mais ne vaut-il pas mieux protéger la planète que sa petite personne... En Suisse, nous avons de la chance en plus, les stations sont récentes et filtrent l'ensemble des molécules.

DECHETS

Là aussi, Il est temps de se remettre en question face à nos habitudes envers les déchets du quotidien. Voici un reportage, une expérience d'un jeune homme qui a testé le zéro déchets avec sa famille incluant un bébé. D'excellents conseils à suivre ! Et vous verrez ce n'est pas si simple au début. Il y a une organisation à trouver et mettre en place. Cela se fait progressivement.

CREME SOLAIRE - PROBLEME POUR LA SANTE ET POUR L'ENVIRONNEMENT

Le reportage d'Envoyé Spécial "Les crèmes solaires en question" alerte chacun sur l'impact de sa consommation personnelle de crème solaire. Ce geste n'est pas du tout neutre, ni pour sa santé, ni pour l'environnement.  Alors que contiennent ces crèmes solaires classiques qui soient nocifs ? Les filtres solaires chimiques (UVB contre les coups de soleil, UVA contre le vieillissement) se retrouvent dans le lait maternel. Il est donc important que les mamans enceintes ou qui allaitent soient particulièrement vigilantes sur les crèmes utilisées.

Les effets de ces pertubateurs endocriniens sur le bébé se découvriront beaucoup plus tard à l'age adulte. selon le toxicologue témoignant dans le documentaire, les filtres solaires chimiques sont impliqués dans l'évolution des cancers. Les cancers qui progressent le plus sont ceux liés à la modification du système hormonal (cancer du sein de la prostate, des testicules). Le reportage évoque notamment le filtre chimique 4-MBC (méthylbenzylidène camphre) très fort perturbateur endocrinien retiré chez bon nombre de fabricants désormais, mais il existent d'autres substances qu'il faut également éviter. L'association américaine Environmental Working Group (EWG) a réalisé une étude et a sorti une liste noire des crèmes solaires dont des marques françaises. Elle dénonce notamment la présence d'une forme de vitamine A "palmitate de rétinol" présente dans 41 % des produits solaires et soupçonnée d'être cancérigènes et dans le doute, l'association recommande de ne pas choisir une crème solaire incluant de la vitamine A. Autre substance peu recommandable selon EWG, l'oxybenzone, qui est un composé chimique présent dans 60% des produits solaires analysés, utilisé comme filtre ultraviolet. L'oxybenzone est un perturbateur endocrinien qui pénètre dans l'organisme et retrouvé chez 97 % des américains testés.

badge-chefsimon-126x126.png

Une question ?

Responsable du shop nsb :

Séverine Audinet

Nutritionniste

  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram
  • Facebook