• Séverine Audinet

Recette de lessive en poudre


En quelques décennies, des lessives de plus en plus sophistiquées sont arrivées sur le marché, dont les promesses sont de plus en plus stupéfiantes : laver toujours plus vite et toujours mieux, rendre le linge immaculé comme par magie,  pouvoir laver couleurs et blanc sans aucun dégorgement… Mais ces promesses ont un prix et pas des moindres…  Car avec 40 kg de lessive par famille et par an, les conséquences des eaux usées rejetées dans la nature ou traitées par une station d’épuration sont désastreuses. Dans les deux cas, les résidus chimiques de ces lessives sont la cause d’une grave pollution de nos réserves d’eau douce, abîmant au passage faunes et flores aquatiques et menaçant l’équilibre des écosystèmes.  La solution que je vous propose aujourd'hui est de réaliser votre propre lessive écolo.


Ingrédients pour 1kg de lessive en poudre (30 lavages) :

  • 300g de savon de Marseille

  • 450g de cristaux de soude

  • 150g de percarbonate de soude

  • 75g de sodium coco sulfate (le plus doux des tensioactifs, est d'origine végétale (huile de coco).

Ingrédients pour l'assouplissant :

  • 1 litre de vinaigre blanc

  • 10 ml d'HE de litsée citronnée


Préparation : 1. Mélanger l'ensemble des ingrédients. 2. Mixer à l'aide d'un blender (mixeur). Attention ! Mixer au fur et à mesure pour que les lames ne chauffent pas et ne fassent pas fondre le savon. Vous devez obtenir une belle poudre sans grumeaux. 3. Conditionner la totalité de votre lessive dans un bocal en verre ou un flacon que vous souhaitez recycler.



Qu’y a-t-il dans les lessives conventionnelles ?

Qu’on se le dise…, une lessive est un véritable cocktail chimique dans lequel on retrouve en autres :  •    Des tensioactifs d’origine pétrochimique qui facilitent le décollement des salissures et les maintiennent en suspension dans l’eau de lavage jusqu’à son évacuation. Ils sont peu respectueux de notre peau et de l’environnement. Ils créent des résidus extrêmement difficiles à dégrader qui, 50 ans après leur rejet continuent de polluer les fonds marins. Les lessives écologiques proposées dans vos magasins sont d’origine végétale et issues par exemple de l’huile de colza ou de coprah… •    Des phosphates qui ont pour rôle d'empêcher le dépôt de calcaire et évitent ainsi de le rendre rêche. Malheureusement, ils sont rejetés dans les rivières ou les mers et sont responsables de la prolifération d’algues qui, à terme, détruisent toute forme de vie aquatique par étouffement. La France a d’ailleurs interdit l'utilisation des phosphates dans les lessives depuis juillet 2007 et le 10 février 2012, l'Union européenne a officiellement restreint l'utilisation de phosphates dans les lessives.  •    Des séquestrants non biodégradables de type EDTA et NTA qui servent également d’agents anticalcaires. Malheureusement ils ne dégradent pas dans les cours d’eau et jouent un rôle de complexant, notamment sur les métaux lourds.  •    Des enzymes modifiés, qui accélèrent la destruction des taches sur le linge. Elles sont généralement cultivées sur supports génétiquement modifiés, se fixent dans les tissus et peuvent être dommageables pour la peau après lavage. •    Des azurants optiques que l’on retrouve dans les lessives en poudre et qui servent de trompe-l’œil en rendant, en apparence, le linge plus blanc. Malheureusement, lors du du lavage, ces particules se fixent dans les textiles et restent en contact avec notre peau. Ils peuvent entraîner des irritations cutanées ou oculaires ainsi que des allergies. •    Des parfums et colorants de synthèse qui servent à masquer les odeurs des produits, à parfumer le linge ou à rendre les produits plus attrayants. Ils peuvent également causer des irritations de peau et sont bien souvent peu écologiques.



0 vue
badge-chefsimon-126x126.png

Une question ?

Responsable du shop nsb :

Séverine Audinet

Nutritionniste

  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram
  • Facebook