• Séverine Audinet

Les bienfaits des jus frais sur la santé


Pourquoi se mettre au jus ? La plupart des problèmes de santé que nous connaissons s’expliquent essentiellement par l’environnement dans lequel nous évoluons et ce que nous mangeons.


Nous devons revenir à une alimentation la moins transformée possible, et les jus sont un très bon moyen d'agrémenter une alimentation équilibrée !


Les jus de légumes et de fruits frais permettent la consommation de tous les éléments nutritifs qu’ils contiennent.

Boire des jus de légumes et de fruits, c’est d’abord boire des jus crus. En les buvant crus, vous allez consommer tous les nutriments, composés minéraux, vitamines et phytonutriments qu’ils contiennent, sans qu’ils soient dénaturés. Si vous souhaitez consommer des jus, préférez l’acquisition d’un extracteur et non d’une centrifugeuse car la centrifugeuse, compte-tenu de sa grande vitesse de rotation (15000 tours/minutes), va détruire une bonne partie de la vitamine C. Cet inconvénient ne se retrouve pas avec l’extracteur du fait de sa faible vitesse de rotation (80 tours/minutes). Et petit rappel : un jus doit toujours contenir au "minimum" 70% de légumes. En effet, les fibres du fruit sont solubles et très digestes, donc nul besoin de les passer en jus hormis pour « adoucir » un jus de légumes un peu fort en goût. En ce sens, je recommande donc de ne pas dépasser 30% de fruits dans les jus.

Les jus de légumes et de fruits crus vont permettre d’éviter la fatigue engendrée par la digestion.

Lors d'un rééquilibrage alimentaire, le fait de manger davantage de fibres (légumes, fruits...) engendre souvent des troubles digestifs (ballonnements, gaz...). Un jus de légumes et de fruits consommé à l’état liquide va permettre de limiter les troubles digestifs, tout en profitant des bienfaits des légumes et des fruits. Vous allez par conséquent épargner à votre corps ce processus qu’est la digestion, consommatrice d’énergie et fatigante pour le corps.

Des avantages pour la santé :

- Les légumes et les fruits riches en en vitamine A et en lycopène (carottes, tomates, betteraves) inhibent la progression des cellules cancéreuses 1/.

- Les légumes crucifères, en l’occurrence les choux (de Bruxelles , chou-fleur, brocolis…) contiennent des molécules anti-cancers : des glucosinulates, des indole-3-carbinoles, du sulforaphane 2/. Ces deux dernières bloquent l’évolution des cellules cancéreuses en tumeurs malignes.

- Les fruits et légumes protègent également des cancers buccaux 3/.

- La consommation de légumes et de fruits préservent d’autres maladies comme les maladies cardiovasculaires 4/.

- Facilite la perte de poids


Ces études scientifiques portent sur la consommation de fruits et de légumes entiers. Pour que les effets de la consommation des jus soient identiques à ceux de la consommation de légumes et de fruits entiers, il convient de boire les jus sans enlever la peau, car de nombreux effets bénéfiques s’y trouvent.

Les jus ne remplaceront jamais les légumes et fruits entiers

dans la mesure où ces derniers, grâce aux fibres insolubles qu’ils contiennent, vont améliorer le transit intestinal et donc la santé du tube digestif puisque c’est lui qui, après avoir ingéré les aliments, les digère pour en tirer des nutriments et de l’énergie.

Les fibres vont :

  • prévenir les diarrhées et les constipations,

  • faciliter l’évacuation des selles,

  • vous apporter une sensation de satiété.


Le jus de légumes complète une alimentation équilibrée, comme pourrait le faire un complexe vitaminé. Sauf qu'avec les jus, c'est totalement naturel, vous pouvez ajouter davantage de légumes, et les choisir selon vos besoins, Chaque légume apporte des bienfaits qui lui sont propres, dans ce sens, je vous conseille le livre du Dr Norman Walker.



Références :

1/ Ingram D. « Diet and subsequent survival in women with breast cancer ». British Journal of Cancer. 1994 Mar;69(3):592-5.

2/ Cité par David Servan-Schreiber. Anticancer. Prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles. Robert Laffont. Coll. Reponses, 2007. p. 200.

3/ Pavia M. “Association between fruit and vegetable consumption and oral cancer: a meta-analysis of observational studies”.American Journal of Clinical Nutrition (Impact Factor: 6.5). 06/2006; 83(5):1126-34.

4/ F.L. Crowe, A.W. Roddam, T.J. Key, P.N. Appleby, K. Overvad, M.U. Jakobsen et al; “Fruit and vegetable intake and mortality from ischaemic heart disease: results from the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC)-Heart study”. European Heart Journal, published online ahead of print, doi:10.1093/eurheartj/ehq465.


badge-chefsimon-126x126.png

Une question ?

Responsable du shop nsb :

Séverine Audinet

Nutritionniste

  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram
  • Facebook