Biodiversité sur mon balcon 

Environ un tiers des oiseaux ont disparu des campagnes ces vingt dernières années, selon les observations du CNRS et du Muséum d'histoire naturelle. Principal facteur de cette diminution progressive, mais néanmoins catastrophique ? L'agrochimie.

Des printemps sans chants d'oiseaux ? C'est malheureusement ce qui nous attend. Des études du CNRS et du Museum d'histoire naturelle révèlent combien la biodiversité a pris du plomb dans l'aile ces vingt dernières années : près d'un tiers des passereaux, notamment des oiseaux de plaine, ont disparu de nos campagnes. 

Le facteur principal de cette érosion est l'intensification de l’agriculture, à travers deux processus :

- Le premier est l’homogénéisation et la perte des habitats : la diminution des prairies, des haies, des petites mares, des petits murets, etc., qui sont des habitats capitaux pour la reproduction des espèces.

- Le deuxième processus est l’utilisation de ce que l’on appelle l’agrochimie : les engrais et les pesticides, avec à la fois les insecticides, mais aussi les herbicides qui en éliminant les plantes, éliminent par ricochet les insectes.

 

Il y a des solutions : il existe des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, de la nature et des oiseaux. C’est tout le domaine de l’agroécologie notamment, qui peut remplacer l’agrochimie en utilisant la biodiversité. C’est ce que l’on appelle des solutions fondées sur la nature. Mais on a besoin d’un véritable changement de paradigme au niveau de l’agriculture. C’est indispensable, ne serait ce que pour l’agriculture même, qui ne peut pas se passer des oiseaux et des insectes.

Et de votre côté, que pouvez-vous faire ?

 

Il est important d'accueillir cette biodiversité sur votre balcon. Comment ?

Mettre des nids pour oiseaux, un hôtel pour insectes, donner des graines avec du gras de novembre à mars pour les oiseaux, de l'eau toute l'année. Mettre des plantes pouvant servir de refuge aux oiseaux et insectes. Si vous êtes plein sud, mettez des plantes mellifères (lavande, romarin, thym, sauge, bourrache, framboises...) pour attirer les butineurs (abeille, papillon et autres insectes). 

N'hésitez pas à intégrer des conifères, des arbustes (les oiseaux pourront s'abriter dedans). Il y en a pour les balcons.

Vous avez trouvé un oiseau ? Il n'arrive pas à partir de lui même ?

2 centres :

- l'association "Nouvel Envol" à Savièse (Valais)

- l'association "La Vaux Lierre" à Etoy (Vaud)

Si les associations sont pleines, vous pouvez me contacter, j'ai déjà eu le cas, et j'ai dû nourrir les oisillons moi-même en attendant qu'ils aient de la place à nouveau. J'ai donc tout l'équipement. Séverine.

badge-chefsimon-126x126.png

Une question ?

Responsable du shop nsb :

Séverine Audinet

Nutritionniste

  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram
  • Facebook